Partagez | 
 

 [OVA]Distance IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tabulation
Administrateur


Messages : 161
Date d'inscription : 29/06/2015
Age : 24
Localisation : Ici

Fiche de personnage
Mes compétences ::
Ancienneté Taverne :
0/6  (0/6)
Je suis membre 2015-2016:

MessageSujet: [OVA]Distance IV   Lun 4 Jan - 15:53

Clôture de la plotline du Raccommodeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.obsidianportal.com/profile/vanny_savanxayadeth
Tililio
Membre de la Taverne
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/07/2015
Age : 23
Localisation : Castle Chaotopia

Fiche de personnage
Mes compétences ::
Ancienneté Taverne :
9/2013  (9/2013)
Je suis membre 2015-2016: Oui

MessageSujet: Journal de Granberia Ryuga : Jeudi 22 20XX   Dim 10 Jan - 22:56

Cher Journal, hier, encore beaucoup de choses bizarres sont arrivées... Mais par où commencer ?

Pour rappel, avant-hier, je suis allée à Tokyo et avait finie par sauver, accompagnée de deux jeunes hommes nommés Didier et Archibald, Aizawa Aira, une Nekomata, qui avait été enlevée par une branche de la Aotsugi-Corporation afin de la vendre comme esclave... Maître Paï avait finie par nous ramener toutes les deux au Dojo... Et accessoirement, j'avais perdu mon bras gauche, mais maître Paï m'a temporairement réparée avec l'un des siens...

Je me suis donc réveillée, avec Aizawa I love you dans mes bras... Je suis restée allongée jusqu'à son réveil et... Disons qu'elle était un peu beaucoup paniquée... Il est vrai qu'elle s'est réveillée dans un lieu inconnu d'elle, et "sans sa collection de mangas"... J'ai réussit à la calmer. Mais soudain, j’entendis un hurlement, poussé par maître Paï... Je me suis dirigée, accompagnée d'Aizawa (qui était totalement camouflée sous une couverture) vers son bureau...

Maître Paï avait devant elle un gros tas de billets de banques et semblait au bord du nervous breakdown, et elle dit (probablement à elle-même) : "Tous les billets... Sont faux... AAAAAARRRRGGHHHHH !!!"... Je lui ai dit bonjour, et subitement elle pris son attitude habituelle... Avant de s'apercevoir qu'elle avait oubliée Asami à Tokyo, elle se prépara donc à partir, et sous la demande insistante d'Aizawa, promis d'aller récupérer ses mangas en passant.

Soudain, quelqu'un sonna à la porte du Dojo. J'ai appris plus tard qu'il s'agissait de Didier. Il alla à notre rencontre, pendant que Paï partie (en sautant sur un trampoline).
Je ne sais pas vraiment pourquoi il était venu (probablement par rapport aux évènements d'hier), mais c'était l'heure du repas alors... Nous sommes partis manger, et Didier s'est invité au repas...

Mais avant de s'assoir, Aizawa remarqua un carton posé au sol... Je n'ai pas réussit à l’empêcher d'y toucher à temps et elle tomba, littéralement, dans le piège creusé par les enfants (encore eux...). Je l'ai sortie de là, et nous commençâmes le repas. Didier reçu entre-temps un appel de quelqu'un et ce même quelqu'un sonna à la porte peu après, je suis allée le chercher : il s'agissait d'Archibald.

Mais soudain, Archibald sembla fort inquiet tandis qu'une légère odeur de détergent se fit sentir... Il me demanda si j'avais croisé d'étranges créatures sentant le détergent, assoiffées de sang et tuant des gens... avant de paniquer complètement. Au même instant, j’entendis des hurlements venant de la salle à manger où il y avait le repas. Vu qu'Archibald semblait savoir ce qui se passait, je l'ai attrapé par le col et l'ai embarqué avec moi.

Trois étranges créatures ressemblant à des zombies se dressaient devant les résidents du Dojo... L'une d'entre elles semblait être un peu morte (elle n'avait plus de tête, Didier semblait être le responsable). J'ai lâché Archibald avant de transpercer le torse d'un des monstres à coup de poing. Didier acheva le dernier à coup de plat métallique.

Les créatures étaient donc massacrées... Mais vu qu'elle étaient apparemment envoyées pour faire du mal à Aizawa, j'ai jurer de trouver le responsable et de faire en sorte qu'il de lui fasse plus jamais de mal...

Étant couverte d'un mélange de sang et de détergent, j'ai rapidement pris une douche.

Archibald appela sa patronne (Miku) pour la prévenir de la situation, et s'en occuper.

Peu après, Archibald nous prévins qu'il avait apparemment une piste quant au responsable et prévins de suite Miku, apparemment une connaissance sur un forum dénommé "MaximusOverlord".

Après l'arrivée des hommes envoyés par Miku, dont un hackeur nommé Saï, nous pûmes avoir quelques informations quand à la localisation de notre cible... Un cyber-café dans le centre-ville.

Déguisés à l'aide des pouvoirs d'Archibald, et malgré une confrontation verbale avec un groupe délinquants, nous arrivâmes sans encombres au cyber-café. Après avoir "gentiment" convaincu le patron de nous laisser regarder les enregistrements de la caméra de surveillance, Archibald repéra un individu suspect... Apparemment un docteur psychopathe découpeur d'orteils qui avait tenté de le tuer il y a quelques temps... Un certain Sakaki Sakamoto.

À l'aide d'un annuaire, nous avons trouvés son adresse : dans un complexe d'appartements pas trop loin.

Immédiatement, nous arrivâmes à notre destination. Après que Didier ait ouvert "discrètement" la porte du complexe (heureusement, personne n'est allé nous arrêter...), Archibald ouvrit discrètement cette fois-ci la porte de l’appartement. Celui-ci semblait vide depuis déjà quelques jours.

Après avoir fouillé (et après que Didier ait pillé le stock de bières se trouvant dans le frigo), nous découvrîmes un ordinateur... Nullement protégé (aucun mot de passe, l'historique de navigation toujours présent et son compte toujours connecté sur le forum...) Nous pûmes aisément identifier ce sinistre individu comme étant le responsable de tous nos maux actuels... Archibald, en se faisant passer pour lui, réussit à trouver l'adresse d'une clinique abandonnée où le savant fou semblait s'être installé pour ses expériences mais fut grillé. Nous nous dépêchèrent de foncer vers la clinique en question, non sans avoir réduit l'ordinateur en miettes.

Après être arrivés, Didier et Archibald semblaient avoir repérer notre cible de part leur intuition : elle se trouvait au sous-sol...

Nous entrèrent dans l'antre de notre ennemi : un immense laboratoire où, baignant dans de gigantesques citernes, une véritable armée de zombies...

Didier fonça vers le savant fou qui s’enfuyait vers le fond du labo, tandis que j'ai lancé un dantesque souffle enflammé.

Toutes les citernes explosèrent, réduisant les zombies en charpie. Malgré quelques blessures dut aux éclats de verre, le bilan était positif : aucun zombie n'avait survécu.

Didier fini par rattraper le savant fou, mais celui-ci venait de s'injecter un étrange produit... Il se transforma en un immonde amas de chair aux bras excessivement longs. J'ai lancer un coup de katana enflammé à la chose qui fut autrefois humaine, l'attaque fut efficace mais pas suffisante. Didier lança des nuées de coups de poings et Archibald des attaques composées d'ombres. J'ai lancé un second souffle enflammé qui sembla être inefficace...

Épuisée, j'ai tenter le tout pour le tout. J'ai jetée ma veste à terre, soufflé un nouveau souffle de flammes avant de foncer à l'intérieur , embrasant mon propre corps... Avant de balancer des rafales de poings incandescents.

La chose, toujours vivante mais agonisante, était abasourdie par la violence de mes coups, ce qui permit à Archibald de lancer une dernière attaque d'une violence inouïe... Achevant la créature...

Mais Archibald tomba au sol et se mit à hurler... Un hurlement d'agonie, mélange de rires et de pleurs. La clinique était en flammes mais grâce à la force de Didier, nous sommes parvenus à sortir.

Une étrange jeune fille, équipée d'un squelette, vint à notre rencontre et après avoir demandé si Archibald avait tuer quelqu'un, le récupéra et disparue avec lui.

Pour ma part, je suis rentrée au Dojo. Aizawa était en pâmoison devant Asami (il faut savoir qu'elle est l'auteure d'une des séries de light novels adulée d'Aizawa), et j'ai retrouvé maître Paï... Elle me questionna sur mon état et s'énerva quand elle appris que j'étais liée à une affaire concernant des évènements paranormaux, et me dit pour ma sécurité de m'éloigner de ce genre d'histoires...

Mais bon, le responsable des attaques sur Aizawa a été "neutralisé" et cette dernière semble en bien meilleure forme.

Voilà pour ce qui s'est passé cher Journal... Je ne sais pas quoi vraiment en penser... Mais il y a décidément des choses bizarres qui se passe dans cette ville...

_________________
Au choix :

La présentation classe :

I am the Lord of Chaos... I am the Sorrowful Angel of Darkness... With my Hammer of Doom and my Scythe of Sorrow, I will bring all evil into the depths of the Oblivion ! I am Tililio, the End has come !

Ou la présentation Tililionienne...

Je suis TILILIO ! Le Seigneur du Chaos ! L'Ange Noir des Ténèbres ! Le Cuisinier de l'Apocalypse ! Le Gardien de la Soupière Philosophale ! L’Accordéoniste du Désespoire ! Le ... [veuillez ajouter un titre aléatoire, pompeux et totalement inventé de toutes pièces]


Dernière édition par Tililio le Lun 11 Jan - 16:04, édité 1 fois (Raison : Continunisation et finitasisage de l'histoire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[OVA]Distance IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Oubliée :: Jeux de rôle :: Parties archivées-
Sauter vers: